Réfléchir ensemble

#metoo : interview de Vin’S, rappeur humaniste

Il y a quelques jours, le rappeur Vin’S postait sur la toile son nouveau titre #metoo.

Dans un flow cadencé et captivant, son écriture incisive dénonce les violences sexuelles dont sont victimes les enfants, les femmes, l’impunité des agresseurs, le trop plein de la pornographie.

« Dans c’décor il est temps qu’on casse des portes »

« Être une femme est un combat, et si leur courage m’empêche de dire le mot « victime », sache qu’on est tous un peu coupable« .

Vin’S a accepté de répondre à quelques-unes de nos questions. Un grand merci à ce rappeur humaniste qui ose porter un message réaliste sur notre société non-protectrice.

Vous avez récemment écrit une nouvelle chanson dans laquelle vous manifestez votre mécontentement de l’acquittement d’un homme de 30 ans ayant violé une fillette de 11 ans, est-ce cet acte qui vous a poussé à écrire cette chanson ?

Vin’S : « Non, on dira plutôt que c’est une goutte de plus dans ce vase qui déborde depuis longtemps. Ça fait un moment que je veux écrire un texte qui traite de la place des femmes et tous les évènements récents et les réactions de certains ont fait de mon envie une nécessité. »

Nous imaginons qu’autour de vous, vous connaissez des enfants, est-ce que vous aviez aussi pour souhait en écrivant votre chanson de faire de la prévention ?

Vin’S : « Je ne dirais pas de la prévention mais plutôt un autre chemin, montrer qu’on peut penser différemment. En tant que garçon notre conditionnement nous pousse à croire que notre sensibilité, notre empathie tuent notre virilité, c’est une des bases du problème. Et puis apporter du soutien aux femmes qui sont bien souvent incomprises dans ce combat. »

Vous ne parlez pas directement de l’inceste dans votre chanson, est-ce un choix ? ou aviez-vous également cette violence à l’esprit lors de l’écriture de votre chanson ?

Vin’S : « Non, pour moi le sujet est différent, bien qu’il puisse être étroitement lié. Mon objectif était de parler de ce que vit une femme, je n’avais pas envie de divaguer, l’inceste arrive aussi avec les garçons et par conséquent je serais sorti de ma thématique. »

En pensant aux ados qui écoutent votre chanson, auriez-vous un autre message en matière de prévention des violences sexuelles à leur transmettre ?

Vin’S : « J’en aurais tellement haha ! Je pense que le plus important des conseils est de s’écouter, c’est surement l’apprentissage d’une vie. S’écouter quand on a pas envie de faire quelque chose, ça marche aussi pour les garçons qui se précipitent pour avoir des rapports car c’est la « honte » d’être puceau. Ecouter ses besoins, ses désirs, et ne jamais oublier que nous sommes des êtres, pas des objets ou des conquêtes. Dans cette société ou tout se consomme puis se jette, l’amour lui ne se consomme pas, il se ressent, il se vit. »

vin's-rappeur-humaniste
Crédit photo : Julia Genet Photo

Nous remercions très chaleureusement Vin’S d’avoir accepté notre interview, un grand merci pour ses réponses authentiques et qui invitent chacun.e à s’écouter, à penser différemment.

Aller plus loin :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s