Association de prévention des violences sexuelles·Réfléchir ensemble

Guérir un phimosis chez l’enfant : ces solutions que les soignants ne connaissent pas

résorber-phimosis

Ils sont nombreux les témoignages sur internet de parents dont les garçons, nourrissons, bébés, petits garçons, garçons prépubères et même adolescents à avoir subi des gestes particulièrement violents du corps médical alors qu’ils présentaient un phimosis. Certains se sont même vus imposés une circoncision alors que les circonstances auraient permis une résorption progressive du phimosis.

Que ce soit chez le médecin de famille, auprès du médecin de garde ou même à l’hôpital, voir même par le médecin scolaire lui-même, certains garçons se voient imposés un décalottage forcé de leur pénis, qui les traumatisent et les blessent et, cela, alors qu’ils présentent un phimosis sur un pénis dont on sait qu’il continue sa croissance jusqu’à 18 ans.

Peu nombreux sont les soignants informés qu’il existe plusieurs techniques douces, non intrusives, non violentes qui permettent de résorber un phimosis.

Mais avant de présenter ces techniques, il convient de rappeler une information importante.

Dès la naissance, le prépuce est littéralement collé au gland du pénis du nourrisson. C’est ce que l’on nomme un phimosis physiologique. Progressivement, l’enfant va grandir et la peau de son prépuce va s’assouplir, permettant qu’il se décalotte en douceur. Pas la peine de tirer sur la peau du prépuce. Pas la peine de tenter de replier la peau alors qu’elle est collée. Votre enfant verra son pénis grandir jusqu’à ses 18 ans. Avec les erections spontanées, les gestes de découverte de son anatomie, puis la masturbations, la peau du prépuce s’étirera progressivement pour se replier doucement derrière le gland. Une bonne information auprès de votre enfant sur sa morphologie ainsi que des explications pour apprendre à se laver ses parties intimes lui permettront de comprendre comment fonctionne la peau de son prépuce. Et, c’est très facile et naturellement qu’il fera de lui-même ce geste de décalotter son gland.

Il n’y aura alors ni besoin de forcer son décalottage ni que quiconque vienne tirer sur son prépuce. Pour rappel, dans de précédents articles, j’explique que le décalottage forcé est une violence sexuelle.

Si malgré ces informations transmises et apprentissages de la toilette intime, votre garçon présente un phimosis, c’est à dire l’impossibilité de décalotter son gland, votre première réaction doit être de ne pas vous alarmer !

Vous devez prendre un peu de recul et vous demander : cela le gêne-t-il pour uriner ? présente-t-il une infection ? présente-t-il une quelconque douleur ?

En effet, les parents ont tendance à se présenter spontanément à leur médecin généraliste voir même à l’hôpital pour montrer que leur fils a un problème pour se décalotter. Et, dans de nombreux témoignages qui sont rapportés, on apprend que des soignants ont décalotté de force leur enfant ; entraînant non seulement des douleurs très importantes mais aussi des déchirures multiples et surtout des traumatismes pour leur enfant. Et, dans le pire des cas, la décision de procéder à une chirurgie qui impose à l’enfant une circoncision.

Pour aider les parents mais aussi les soignants, le site Phimosis ABC dont sont extraits les passages suivants, présente des solutions douces pour résorber un phimosis :

  • Un phimosis se soigne par la nature : masturbations / relations sexuelles.
    • S’agissant des enfants non pubères, il est important de vous dire que votre enfant a largement le temps que son prépuce s’assouplisse. Il n’y a donc aucun âge en deçà ou au deçà duquel un enfant doit savoir et pouvoir décalotter son gland.
    • Au moment de la puberté, votre fils va progressivement découvrir ses parties intimes. Avec les érections qu’il va provoquer et ses gestes de caresse, non seulement il apprendra à décalotter son gland mais, en plus, si il présente à un moment donné un phimosis, vous n’aurez qu’à l’inciter à poursuivre la découverte de son corps afin qu’il résorbe lui-même son phimosis. Il pourra aussi aller lire le chapitre du site Phimosis ABC sur comment résorber un phimosis, et dont les propos sont rapportés ci-après dans l’article.
    • Il convient aussi d’informer vos adolescents qui ont des relations sexuelles qu’il est sans danger d’avoir des rapports sexuels alors même que l’on possède un phimosis. Les rapports sexuels participeront aussi à résorber progressivement le phimosis.
    • « Chez certains, les masturbations n’ont pas résorbé le phimosis pourquoi ?Certains garçons ont le prépuce long parfois avec l’extrémité en trompette, pr lorsqu’ils se masturbent, le prépuce est suffisamment long pour ne pas mettre l’ouverture préputiale en contact avec le gland, le garçon éjacule partiellement à l’intérieur du prépuce. Se faisant, ils conservent l’étroitesse du prépuce qui ne se met jamais en mode dilatation. Le garçon conserve alors son phimosis.
      Un prépuce long n’empêche pas une sexualité confortable. Il diminue légèrement la fertilité puisqu’une partie du sperme reste temporairement dans la poche formée par le prépuce. Il faut expliquer à votre fils que lorsqu’il se masturbe, il doit apprendre à mettre en contact régulièrement l’ouverture préputiale avec le bout du gland en érection. Ces masturbations sont donc orientée dans le sens « passer le gland à travers l’ouverture du prépuce ». Les masturbations furieuses décrites par les ados qui ont résorbé leur phimosis en étant tombé amoureux sont rigoureusement identiques à la description d’un médecin qui a étudié l’effet de la masturbation pour résorber un phimosis. Voir l’étude remarquable du Dr Michel Beaugé :
      http://ame.enfant.org.free.fr/phi_fr.html
  • Un phimosis se soigne par l’éducation du prépuce par exercices de kinésithérapie. De quoi parle-t-on ici ? Il s’agit d’exercices d’auto-kinésithérapie que l’enfant pubère peut apprendre à faire tout seul sur son corps pour résorber son phimosis. Il s’agit d’une méthode rééducation du prépuce. Le résultat de celle-ci dépend bien sur du degré de motivation du jeune, si celui-ci imagine que une rééducation se fait pendant 15 secondes 1x par semaine, il a peu de chance d’aboutir à un résultat. Il faut le vouloir et pratiquer la rééducation ou l’éducation du prépuce tous les jours 1/4 d’heure à 1/2 heure pour les plus pressés.
    • Voici un texte phare rédigé en mai 2013, et qui a été lu par 45 700 jeunes (comptage arrêté en juillet 2017) et qui souhaitaient trouver une information pour résorber eux-mêmes un phimosis :
Phimosis se débrouiller tout seul, explication pour le jeune

Phimosis, ça y est le mot t’est jeté au visage, et personne pour t’aider.

Pour certains parents, parfois c’est plus facile 1/4 d’heure d’opération que 1 heure d’explication gênantes sur la sexualité, l’utilité du prépuce, la masturbation, les pratiques
sexuelles.

Peut être aussi que tu souhaites rester discret et ne pas attirer l’attention sur toi à ce sujet.

Plutôt que de donner des explications, certains vont proposer une opération de circoncision.

La circoncision est une mutilation sexuelle avec des conséquences pour toute la vie.

Le phimosis est : l’impossibilité de retirer la peau du prépuce en arrière du gland.

En fait cela arrive aux garçons qui n’ont pas encore suffisamment « joué avec leur
pénis ». En fait vous devriez plus jouer avec votre sexe, vous ne connaissez pas
suffisamment bien votre corps.

Utilité du prépuce : on en a besoin pour protéger des frottements du tissus sur le gland, on en a besoin pour se masturber efficacement sans avoir besoin de savon ou de lubrifiant vendu en pharmacie.

Se masturber (reproduire avec la main le même mouvement que l’effet du frottement du
pénis à l’intérieur du sexe féminin) est important pour un garçon, c’est comme l’entraînement avant le match de football.
L’entraînement : c’est la masturbation, le match c’est faire l’amour avec sa copine.
On apprend à se connaître et on maîtrisera mieux sa première relation sexuelle.
On n’est pas encore expert, mais pas tout à fait ignorant non plus.
On en a besoin du prépuce aussi pour pénétrer sa partenaire en douceur quand elle n’est
pas encore suffisamment lubrifiée.

Votre réflexion : Oui, mais moi c’est plus grave que vous tous parce que moi, j’ai un phimosis plus serré. Certains disent phimosis sévère ou très sévère.

Dénoncé par le médecin scolaire, j’ai (l’auteur du site Phimosis ABC) été menacé d’opération imminente si je n’arrangeais pas mon phimosis très sévère. Pas d’explications, pas de solutions, seul avec cette menace.

Ce soir là, dans l’urgence, seul, j’ai fait passer mon gland à travers un diamètre de 9mm
d’ouverture de prépuce en 1 heure et demie d’acharnement avec énormément de douleurs et de tristesse, ne faites surtout pas cela !!! vous aurez comme moi un paraphimosis (étranglement du gland par le rétrécissement de la peau du prépuce comme un anneau d’étranglement)
J‘ai réussi à tout mettre en place après 40 minutes d’efforts désespérés, d’angoisses et de pleurs, je l’ai échappé belle).

Ce que l’on aurait pu me dire simplement :

Vous allez vous sauver vous-même sans l’aide de personne, sans honte, sans attirer l’attention, sans gène dans le calme, la dignité à votre rythme et au bout de quelques mois, (souvent 2 mois) vous serez débarrassés définitivement de votre phimosis en conservant l’intégrité et la fonctionnalité totale de votre sexe.

Pour résorber un phimosis, cela se passe en trois étapes:
1: Décoller les adhérences.
2: Exercices de dilatation, kinésithérapie du prépuce.
3: On s’occupe du frein en dernier lieu seulement si c’est nécessaire. Sur ce point, je vous invite à consulter le chapitre dédié : comment savoir si son frein est trop court ? 

Première manche : « décoller les adhérences » : il y a parfois des adhérences entre le gland et la peau intérieure du prépuce. Cela constitue un obstacle pour décalotter

Comment décoller des adhérences qui subsistent entre le gland et le prépuce ?

Tu pinces entre le pouce et l’index la sortie sur le prépuce par où l’urine va sortir. Ce faisant, l’urine (qui est stérile), va se répartir sous pression entre la partie interne du prépuce et la partie externe du gland.

Le prépuce va se gonfler comme un petit ballonnet.
En faisant cela, il sépare par l’intérieur sous la pression hydraulique de l’urine sans douleurs les fameuses adhérences.
Tu lâches tes doigts pour libérer l’urine quand tu le sens, après avoir eu une belle forme de ballonnet, bien uniforme.
S’il y a de fortes adhérences, ce type d’exercice peut se faire sur plusieurs mictions
(action d’uriner) sur plusieurs jours, pourquoi pas ?
Et donc un décollement d’adhérence très progressif et indolore.
Vous aurez déjà une idée de la forme, de l’élasticité et de la capacité en volume du prépuce.
Si il y avait des adhérences, vous êtes occupés à les décoller par l’intérieur en douceur, discrètement, dans le calme.
Après tout cela, si vous avez une jolie forme de petit ballonnet bien uniforme jusqu’à la couronne du gland : bravo, vous venez de gagner la première manche : finies les adhérences !!

Jamais jamais faire cela au coton tige, ou autre chose, c’est juste bon pour se blesser et
se faire mal.

J’oubliais, c’est la méthode la plus douce, cette façon de faire pour libérer les adhérences.
Les jeunes sont hypers contents de cette méthode douce et efficace.

Si une autre personne que toi-même veut libérer tes adhérences, il procédera donc autrement, mais, la méthode par l’intérieur avec l’urine sous pression décrite ici plus haut est la méthode la plus douce.

Pourquoi avoir des adhérences ?
C’est quand on est jeune et que l’on n’a pas encore suffisamment joué (manipulé) son
pénis.
Ce n’est pas grave chacun a le droit de grandir à son rythme.
C’est… normal. Ne stresse pas!

Deuxième manche : Agrandir l’orifice du prépuce, le fameux phimosis !!

Tous les jours, vous manipulerez votre pénis dans le bain, ou avant de dormir 15 à 30 minutes par jour tous les jours.
L’eau chaude favorise l’élasticité de la peau du pénis.
Si vous ne disposez pas de bain, vous pouvez utiliser un gant de toilette imbibé d’eau chaude.
L’eau chaude aide mais n’est pas indispensable, les exercices peuvent se faire également le soir au calme dans son lit.

Voici une méthode de départ pour des phimosis très serré :

Ensuite, tirer doucement et sans douleur la peau du pénis en arrière, vers le ventre,
chaque fois en forçant légèrement.

Tout doucement sollicité de cette façon, l’orifice de votre prépuce va se dilater s’agrandir,
s’adapter, rien ne presse, en douceur.

Vous pouvez ensuite introduire à l’intérieur du prépuce, entre le prépuce et le gland, sur
votre pénis au repos vos 2 petits doigts pour étendre l’ouverture (appelée anneau prépucial). Combien de temps ? 20 secondes d’étirements avec les doigts à l’intérieur en maintenant la pression, ensuite relâchez 5 secondes, puis recommencez.

Après une vingtaine de fois, alternez avec les tractions de la peau en direction du pubis, pour permettre le resserrement en dilatation sur le sommet du gland.
Cela va mieux, c’est plus large ? Refaites le même exercice avec les 2 index à l’intérieur du prépuce.

Cette méthode à deux doigts est très efficace d’après des jeunes de 13 ans. Le taux de progression est rapide.

Lors de coaching, certains jeunes se plaignent de ne pas arriver à introduire leur doigts
entre la prépuce et le gland.

Voici une méthode facile :

Sur un sexe au repos :
Etirer le prépuce le plus loin possible en arrière, en direction du ventre.
1 : Comprimer le gland avec les deux index, avec le bout des doigts légèrement sous le
prépuce.
2 : faire rouler, glisser le prépuce par dessus les index avec l’aide des pouces.
Les deux doigts en place, il ne reste plus qu’à faire des tractions douces, comme le dessin
de la méthode à 2 doigts.

Essayez ensuite en essayant de tirer en arrière le prépuce, pénis en érection, sans trop
forcer.
Il y a des exercices très bien décrits dans « TaSante.com » : « dur de décalotter : assouplis ton prépuce » merci au Dr Catherine Solano qui a eu l’humanité de donner ces explications pour les jeunes sur ce site.
Vous pouvez vous aider de savon et d’eau tiède qui assouplissent la peau.
Eventuellement demandez à maman de l’huile en disant que c’est « pour adoucir la peau
des mains » ou acheter du lubrifiant que l’on trouve facilement dans les grandes surfaces à côté des préservatifs sous la marque Durex.
Certains internautes qui ont un phimosis, leur médecin leur a prescrit une pommade à base de corticoïdes à mettre sur le prépuce (mais il est indispensable en même temps de
pratiquer les exercices d’assouplissements du prépuce). La pommade seule sans exercice n’est pas suffisante.

Ne pas aller trop vite essayez ensuite de tirer votre prépuce encore plus fort lorsque
votre sexe est raide, en érection.

Pour ceux qui ont des difficultés pour décalotter en érection, la méthode à deux doigts à l’intérieur du prépuce sur un sexe au repos fonctionne bien.

Il y a encore une autre méthode très efficace pour apprendre à décalotter en érection :

Au repos, tirez le prépuce pour qu’il vienne chevaucher le gland là où il sera le plus gros en érection. Maintenez le prépuce bloqué à cet endroit avec vos doigts.(troisième dessin de « la deuxième manche » exercices de dilatation).

Passez en érection, le prépuce va se dilater par l’intérieur, essayez de maintenir cette dilatation maximum plusieurs minutes.

C’est une méthode qui donne d’excellents résultats.
Vous paniquez, les premières fois avec cette méthode? Repoussez votre prépuce en avant, le prépuce venant recoiffer votre gland.

Cette méthode est d’autant plus efficace qu’elle permet d’atteindre un diamètre supérieur au sillon balanique (le diamètre en dessous de la couronne du gland qui est plus petit que le gland lui même).

Ce qui veut dire que l’ouverture du prépuce sera tellement dilatée qu’il n’y aura plus de risques de paraphimosis !!!

La durée des exercices est de 1/4 d’heure à 1/2 heure tous les jours.

Quand vous saurez décalotter mais que c’est encore « serré », vous pouvez comme exercice rester décalotté en érection.

Ne tirez pas à fond tout de suite les premiers jours votre prépuce en arrière car vous risquez d’avoir un paraphimosis.

Les autres solutions douces pour soigner un phimosis sont :
  • Un phimosis se soigne avec des crèmes à base de corticoïde.
    • Elles peuvent être prescrites par tout médecin. A elles seules, elles ne permettront pas de résorber un phimosis. Des exercices d’auto-kinésithérapie seront nécessaires le moment venu.
    • Les principales marques qui ont été prescrites sont : Dermoval, Diprosone, Locoïd Betneval. Dans le document d’information qui accompagne ces crèmes, nulle part on y voit l’utilisation pour assouplir la peau pour un problème de phimosis. Ni comment l’utiliser pour le phimosis. Souvent, le jeune pensera, si il lit la notice, que le médecin s’est trompé dans sa prescription. Souvent le garçon aura trop peu d’explication, et finira par …ne pas l’utiliser. Toutefois, ces crèmes sont très efficaces et donnent de bons résultats si les personnes ont eu de bonnes explications. Ces crèmes ne sont disponible en France et en Belgique uniquement sur ordonnance d’un médecin. Souvent, le traitement par crème, c’est 3 semaines renouvelable de 3 semaines supplémentaires
      même 6 si les progrès sont lents. Il faut compter 2 applications par jour sur la face externe de la peau serrée du prépuce, sur l’anneau préputial.
  • Un phimosis se soigne avec des kits de dilatation que l’on trouve sur internet. Il est important de savoir que cette solution existe notamment pour des jeunes adultes qui souhaiteraient y recourir.
  • Un phimosis se soigne par des méthodes combinées, par exemple dilatateur + crème ou kinésithérapie + crème.
  • Un phimosis pathologique ou phimosis secondaire se soigne aussi sans opération voir chapitre 40 du livre en ligne Phimosis ABC.

Un grand merci au site Phimosis ABC qui aide de nombreux jeunes à savoir comment leur prépuce fonctionne et à résorber en douceur des phimosis.

Pour retrouver l’ensemble de ces informations, je vous invite à consulter le site Phimosis ABC et en complément le site de l’Association Droit au Corps qui milite pour l’abandon des mutilations sexuelles masculines.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s