Association de prévention des violences sexuelles

Quand la prévention est moins importante qu’une jeune fille nommée Kaëlyss …

Ce dont je vais vous parler aujourd’hui est un témoignage de ce que j’ai vécu en décembre dernier.

Alors que je me rendais dans un magasin de jouets pour acheter les fameux cadeaux de Noël pour les enfants de ma famille, j’ai rencontré par hasard une grand-mère.

La grand-mère de Kaëlyss qui emballait des cadeaux. Il y avait derrière elle un panneau qui expliquait pourquoi elle était là et dans quel but son association fondée avec les parents de Kaëlyss allait emballer des cadeaux durant tout le mois de décembre, tous les jours. Il s’agissait de l’association Le cri du chat Kaëlyss.

C’est donc le hasard qui m’a fait découvrir le combat de cette famille pour soutenir leur enfant née avec un handicap à la naissance, une affection rare, d’origine génétique. Très touchée par ce combat mené et l’Association de Didi n’ayant toujours pas de compte en banque, puisqu’elle est financée par mon fonds personnels depuis 2015, je me suis dit qu’il fallait que j’agisse.

Or, quelques moi avant cette rencontre, l’ANPASE nous avait proposé de participer au colloque que leur association organisait sur le sujet des violences sexuelles dans l’enfance et, à ce titre, avait décidé de nous subventionner à hauteur de 500 euros.

Quelques minutes après cette rencontre, mon choix était posé. Didi serait encore soutenu par mes fonds propres et nous décidions mes soeurs et moi (membre du conseil collégial de l’association de Didi) d’octroyer les 500 euros à Kaëlyss et ceci avec coeur.

Quand le virement fut fait, quelle joie de pouvoir se dire que nous avions participé à l’amélioration des conditions de vie de cette jeune fille.

Ceci m’a aussi donné l’élan pour enfin ouvrir le compte en banque de Didi et nous autoriser à faire notre premier appel aux dons. A croire que la générosité pouvait aussi se rendre en direction de Didi.

Car chaque année en novembre, nous organisons désormais depuis trois ans le Didi Marathon Prévention. Un moment unique où nous partageons de nouveaux outils de prévention, tous mis à disposition gratuitement, afin de visibiliser sur internet des ressources pour toutes les personnes qui voudraient prévenir les violences sexuelles chez les enfants. Pour toute personne qui voudrait prévenir ces violences et éduquer à la sexualité son enfant en trouvant l’outil qui résonne le plus avec elle-même, dans lequel elle devient un accompagnant prévenant efficace, qui transmet à l’enfant dans le confort intellectuel et la sécurité intérieure.

Et, aujourd’hui, nous sommes heureuses de continuer notre quête : visibiliser des ressources, mettre à jour le site internet, interviewer des experts du sujet, partager avec vous.

Pour le prochain Marathon prévention, nous avons eu une nouvelle idée : créer une chanson dédiée à la prévention des violences sexuelles chez les ados avec les critères de Didi ; à savoir : la prise en compte de l’impact corporel des violences sexuelles et un focus sur les ressources des ados et la capacité à surmonter un tel évènement traumatique.

Nous souhaitons que les artistes qui collaborent avec nous soient également valorisés et gratifiés et c’est pourquoi nous souhaitons recueillir 800 euros dans le but de financer la chanson, clip inclus.

Alors, nous lançons un appel aux dons ici sur ce lien : https://www.helloasso.com/associations/association-didi-prevention-des-violences-sexuelles/formulaires/1/widget

Et nous comptons sur vous, sur votre coeur et sur votre générosité.

C’est ensemble que nous pouvons aller plus loin.

Jénnie Desrutins Carnavet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s