La démarche préventive

Qu’est-ce qu’adopter une démarche préventive ? C’est intégrer dans son quotidien des attitudes, des gestes, des mots qui participent activement à la lutte contre les violences sexuelles commises à l’encontre des enfants. Entrer dans une démarche préventive, c’est mesurer à quel point le fait d’avoir conscience de nos propres actes peut permettre de faire cesser, d’éviter ou encore d’anticiper des souffrances auxquelles des enfants pourraient être confrontés. 

Voici donc la démarche préventive.

Prévenir, c’est comprendre

Comprendre ce que sont les violences sexuelles, qu’il y a des mots précis à employer pour les désigner.Comprendre la souffrance que les violences sexuelles génèrent et l’ensemble de leurs conséquences pour tout être humain.

Comprendre que toutes les formes de violences sexuelles sont interdites et empêchent le bon développement de toute être humain.

Prévenir, c’est dire

Dire ce que sont les violences sexuelles, que tout le monde peut en être victime, du nourrisson à la mamie, et surtout dire que cela existe vraiment.
Dire quelles sont les parties du corps atteintes par les violences sexuelles, nommer précisément ces parties et surtout dire que son corps, c’est son corps, qu’il n’appartient qu’à soi.
Dire que les violences sexuelles sont interdites, que l’agresseur n’avait pas le droit d’exercer ces violences, que l’on est aidé si on est victime et que l’agresseur sera puni.
Dire qu’il faut dire à tous que l’on peut prévenir les violences sexuelles et qu’il existe des outils de prévention des violences sexuelles commises envers les enfants.

Prévenir, c’est être conscient de ce que l’on peut faire

Moi, parent, ce que je peux faire pour prévenir les violences sexuelles qui pourraient être commises envers mon enfant, les enfants de ma famille.Moi, adulte, ce que je peux faire pour prévenir les violences sexuelles qui pourraient être commises envers les enfants et toute personne que je connais.

Moi, enfant, ce que je peux faire pour prévenir les violences sexuelles qui pourraient être commises envers mes soeurs, mes frères, mes amis et tous ceux que je connais.

Prévenir, c’est participer au discours public

Chaque citoyen que vous êtes, enfant et adulte, vous pouvez participer à la lutte contre les violences sexuelles. Vous pouvez interpeller vos élus, les fonctionnaires des centres hospitaliers mais aussi les chefs d’établissements scolaires et toute personne qui participe à la mise en oeuvre des politiques de lutte contre les violences sexuelles.Chaque citoyen que vous êtes peut participer aux actions associatives de lutte contre les violences sexuelles en donnant de son temps ou de l’argent.

Prévenir, c’est rester mobilisé.e, à l’écoute du bien être de chacun. 

Publicités