Au commencement d’une prise en charge sexologique post-traumatique : répondons au questionnaire de Framboise !

Françoise Leclère, dite Framboise, est traumaticienne, éducatrice à la santé sexuelle et formatrice en prévention des violences sexuelles.

Framboise est également la coordinatrice de l’Association Fifalia qui milite pour la prévention des violences sexuelles depuis 2007.

Dans le cadre d’un mémoire en sexologie afin de valider un DIUESH, diplôme inter-universitaire d’Etudes de la Sexologie Humaine, uniquement accessible aux professionnels de la santé, au sein de l’Université P. Sabatier de Toulouse, Framboise s’interroge sur les modalités permettant d’améliorer les prises en charge sexologiques post-traumatiques.

« Quand nous avons vécu un événement particulièrement douloureux, il arrive que la mémoire de cet événement ne soit pas stockée au bon endroit dans le cerveau. Le mécanisme de traitement de ce vécu n’a pas – bien – fonctionné. Cet événement n’est pas devenu un souvenir rangé parmi les événements « digérés » et transformés en expériences de vie. Quand cette mémoire est stimulée par un déclencheur – quelque chose qui rappelle l’événement -, le cerveau ne sait pas que ce vécu appartient au passé et nous ressentons au présent des émotions qui appartiennent au passé.« 

Les psycho-traumatismes sont de cet ordre et dans le cadre de la sexualité, ils peuvent d’autant plus resurgir. A ce titre, Framboise souhaite développer ce que pourraient être des premières lignes directrices d’une prise en charge efficace en sexologie post-traumatique.

Pour cela, elle a mis en ligne un questionnaire qui se veut anonyme dans le but que des femmes ayant été victimes de violences sexuelles dans leur enfance ou dans leur adolescence fassent part de leur expérience en matière de consultation sexologique ; qu’elles aient ou non déjà consulté un sexologue.

Répondre à ce questionnaire ne prend qu’une à deux minutes.

Faisons ensemble avancer la recherche en matière de prise en charge des psycho-traumatismes, car prévenir les violences sexuelles, c’est aussi comprendre les psycho-traumatismes dus aux violences sexuelles et savoir comment efficacement les soigner.

Publicités