Pourquoi prévenir les violences sexuelles ?

Signataire du manifeste des 313, juriste de formation, je suis une militante plus que convaincue de la nécessité de lutter activement contre les violences sexuelles et, en particulier, contre les violences sexuelles commises sur des mineurs.

Mon triste constat est le suivant : à ce jour, les pouvoirs publics français ne sont toujours pas efficaces pour prévenir les violences sexuelles et notamment celles envers les enfants.

La solution première adoptée par les pouvoirs publics lorsqu’ils luttent contre les violences sexuelles c’est de réprimer ces actes. Dire qu’ils sont interdits d’abord puis, punir leurs auteurs. La solution pour lutter contre les violences sexuelles est donc la sanction ; un acte avant tout répressif.

Sauf que tout acte répressif suppose déjà le passage à l’acte, c’est-à-dire l’exercice par l’auteur, des violences sexuelles sur une ou des victimes : viols, inceste, agressions sexuelles, exhibitionnisme, masturbation imposée, exposition à la pornographie, harcèlement sexuel, proxénétisme, bizutages, atteintes sexuelles et autres violences sexuelles.

Ce constat de l’échec de la protection des mineurs contre les violences sexuelles – sans parler de l’échec de la prise en charge actuelle des mineurs ayant subi de telles violences – m’a toujours beaucoup interpellée et c’est pourquoi j’ai décidé aujourd’hui de créer ce blog.

Il se veut modeste mais répond à des règles strictes : rigueur et pertinence.

Rigueur dans ce que j’écris et vous transmets : pédagogie, intelligibilité et vérification des sources.
Pertinence des contenus que j’aurais au préalable validés ; soit du fait de leur cohérence avec les formations que j’ai suivies ( formations du CFCV notamment) soit du fait de leur mise en oeuvre pratique en milieu scolaire ou associatif (lors de mon parcours professionnel).

Pour m’adresser des liens ou des références d’outils de prévention, merci de bien vouloir remplir le formulaire de contact.

Jennie Desrutins
Publicités